Yannick Guebel
Votre ostéopathe à DUNKERQUE

"Corps, Esprit, revivre l'unité"

Horaires

Lun - Jeu : 07:30 - 12:00, 13:30 - 20:00
Ven : 07:30 - 12:00
Sam : 08:00 - 13:00

Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > "Des mots pour gérer votre stress face au COVID19" par Yannick GUEBEL ostéopathe

"Des mots pour gérer votre stress face au COVID19" par Yannick GUEBEL ostéopathe

Le 31 janvier 2021
Je voudrais vous expliquer simplement en quelques articles ce qui se passe dans notre cerveau avec la situation sanitaire aujourd'hui. Dans celui-ci, je dresse une situation des lieux. Prochainement, je vous expliquerai les tenants et aboutissements.

Cette réflexion a débuté il y a une année déjà, au tout début de la COVID19, mais elle s’est affinée largement pendant ces derniers jours … Depuis que le couvre-feu est passé à 18 heures, le mal-être augmente!

Après avoir reçu quelques personnes pour des rendez-vous pris en urgence à mon cabinet d’ostéopathie pour douleurs vertébrales ou blocages divers, une question s’est imposée à moi.

Ce qui m’a le plus étonné à ce moment , c’est l’état de tension psychologique de mes patients, dont beaucoup me sont connus depuis longtemps. Pour certains d’entre eux, j’étais d’autant plus surpris par le fait qu’ils n’ont pas un profil de « dépressifs », sans être du tout péjoratif ; ce sont des battants, ayant déjà un passé où ils ont affronté des situations lourdes en responsabilités ou un stress. Ils sont sportifs de haut niveau, infirmières de bloc, médecins, bref des gens habitués à s’adapter à des situations difficiles. Les symptômes se traduisent par des angoisses véritables ou une agressivité exacerbée.

Je vais vous expliquer brièvement ce qui se passe dans notre cerveau.

Nous avons 3 cerveaux, qui se sont développés dans le temps et notre développement ( la phylogénèse)  de la profondeur vers la superficie…

                                        

1/ Le cerveau limbique :

Au départ, nous étions des reptiles et nous avons développé un cerveau dit limbique, responsable de nos comportements de base :

A/ Le comportement de consommation, qui sert à aller chercher la nourriture.

B/ Le comportement de conservation, pour la procréation.

C/ L’instinct de survie … pour ne pas se faire dévorer quand on cherche à manger.

2/ Le cerveau mammalien :

Il s’est développé quand nous sommes devenus des mammifères et qu’il a fallu adopter des attitudes de groupes, puisque la femelle nourrissant le petit, les mâles doivent chasser. Ceci a amené à des comportements tribaux, familiaux, sociaux.

3/ Le cortex :

Il est purement analytique et récupère des informations des 2 autres cerveaux pour adapter au mieux nos réactions aux évènements environnementaux. Lui seul est conscient, les deux autres sont inconscients !

Ils fonctionnent indépendamment les uns des autres, n’ont pratiquement pas de connexions anatomiques entre elles, et un seul commande nos actions à un moment donné !

Par exemple, si une explosion se produit, vous courrez sans même en prendre la décision, ni penser à vos douleurs ou au fait que vous êtes sur le bord d’une corniche ! Votre cerveau limbique a pris les commandes et il vous ordonne de suivre ses directives, c’est l’instinct de survie !

Quand un jour de mars 2020 on nous a dit qu’un microbe risquait de tous nous tuer, c’est bien ce cerveau limbique qui s’est mis en alerte, pas pour explosion qui dure quelques secondes mais une menace qui s’étale sur plusieurs mois. Bien sûr, il y a des négociations entre les 3 cerveaux, mais notre nouveau chef est un reptile, et il va s’exprimer sous les formes qu’il connait :

-         La consommation.

-         La conservation.

-         L’instinct de survie.

Le premier comportement amène aux excès comme ceux de nourriture, d’alcool, d’émotionnel.

Le deuxième au sexe.

Le troisième aux angoisses.

Une fois le premier confinement terminé, tout le monde a pu ressortir, mais avec un cerveau reptilien très ou trop actif, surtout pour une société non préparée à ce genre de situation comme la nôtre.

Il y a bien-sûr une échelle de graduation de 1 à 10 dans chacune de nos attitudes, mais certains consommateurs vont avoir besoin de plus en plus de cet espace qui leur manque, ils deviennent des conquérants, et surtout de l’espace d’autrui ! Leurs masques seront sur le menton et ils se posteront à 30 cms de vous !

En revanche, les personnes qui se sont plus retranchées dans l’instinct de survie développeront leurs angoisses, et veulent que les autres restent à 1 mètre 50 d’eux en ayant un masque correctement posé au-dessus du nez !

Or, je vous l’ai dit, le cerveau limbique est inconscient et va développer des réactions non contrôlées ! Ces deux personnes vont s’affronter… on en a souvent l’exemple dans les lieux de regroupement comme les super marchés ou autres.

La situation perdurant, le stress augmente, et je vous ramène vers un autre article que j’avais publié dans ma rubrique actualité : « Comment garder la santé en période de confinement ».

Il explique comment, en cas de stress prolongé, le système neurovégétatif se perturbe et entraine une augmentation de la quantité d’adrénaline ; évidemment, on note alors une élévation de l’agressivité (60% de violences conjugales en plus entre le 1er et le 2ème confinement entre autres), chez nous bien sûr mais aussi dehors.

La meilleure méthode pour éliminer l’adrénaline, c’est le sport, et il n’y en a plus …

Le remède est dans la conscientisation de la problématique par des mots, et cet article a pour but de faire comprendre dans un premier temps les mécanismes de cette situation …

Il faut un peu de temps pour s’analyser, que je vous laisse, et je ferai suivre un autre article, plus basé sur la psychologie comportementale pour vous suggérer des pistes à suivre pour aller mieux.

Bon courage à tous en attendant …